Pensez au CLICK AND COLLECT pour toutes vos commandes 

Journal

Tout savoir sur l'actualité de PAUL

Engagement

Pain et équilibre nutritionnel ? Suivez la pomme bleue…

07 Avril 2022
Pain et équilibre nutritionnel ? Suivez la pomme bleue…

 

En tartine, en tranche ou en sandwich, de la mie au croûton, le pain est l’un des piliers de nos repas et donc de notre équilibre alimentaire. Source de protéines végétales, de glucides complexes et de fibres, le pain a plus d’un atout du point de vue nutritionnel. C’est pourquoi du champ au pétrin, PAUL s’engage à toutes les étapes pour vous proposer des pains-plaisirs, sains et de qualité. Un engagement que nous renforçons aujourd’hui en vous signalant les pains les plus intéressants du point de vue de leurs apports nutritifs d’un repère « Bien Manger », symbolisé par une petite pomme bleue. On vous explique tout…

 

Le B.a-ba d’un pain de qualité du point de vue de l’équilibre alimentaire. Et de PAUL !

Le pain est un produit simple : de la farine, de l’eau, un peu de sel, de la levure ou du levain… Chacun jouant un rôle dans notre équilibre, il est indispensable de faire les bons choix.

Commençons par la farine. Premier réflexe, préférez les pains plus rustiques aux pains dit « blancs », à la mie couleur de lait ! En effet, plus une farine est raffinée, moins le pain vous apporte de fibres et de nutriments. En effet, une part importante de ceux-ci aura été éliminée avec l’enveloppe protectrice du grain de blé, autrement appelée « son ». Un coup d’œil sur la mie de votre pain est un premier indice : est-elle d’un blanc laiteux, crème, bise ou foncée ? Et il existe un moyen simple de le confirmer. Cherchez un symbole « T » sur les étiquettes prix des pains… Plus le nombre à côté du « T » est grand, plus vous vous rapprochez d’une farine complète, considérée comme la plus bénéfique du point de vue santé ! Chez PAUL, nous pétrissons nos pains uniquement avec des farines T65 (par exemple pour nos baguettes PAUL, nos baguettes au sésame ou au pavot), T80 (pain de campagne…) ou T150 (le pain complet !) plus riches, notamment en fibres, que la farine T55 communément utilisée.

C’est ainsi. Plus on conserve l’enveloppe du grain de blé, meilleur est l’intérêt nutritionnel de la farine et… plus il faut éviter les traitements pesticides de conservation du blé après récolte ! C’est évidemment l’un des engagements des agriculteurs et meuniers qui ont rejoint la « filière blé  français et responsable » créée par PAUL.

Enfin, si les céréales constituent l’essentiel d’un pain, il faut se méfier d’un vrai-faux ami invisible… le sel ! Allié du goût et de la conservation du pain, le sel consommé en excès peut aussi avoir un impact négatif sur notre santé ! C’est pourquoi, dès le PNNS2 (Plan National Nutrition Santé), PAUL s’est engagé à diminuer le taux de sel de ses pains. Moins de sel mais pas moins de goût car le levain, la fermentation lente, le choix des farines, des céréales légèrement torréfiées et, bien entendu, de savoureuses graines (de pavot, de sésame, de courge…) sont autant de sources naturelles de goût. Sans sel ajouté.

 

Pour aller plus loin, PAUL créée le label « Bien Manger »

Un repère simple pour aider nos clients dans leurs choix alimentaires en leur indiquant les produits aux meilleurs équilibres nutritifs dans chacune des catégories :  les sandwichs, les desserts et donc les pains. Visible sur les étiquettes prix, sur l’emballage des produits ou sur nos cartes de restauration, ce repère signifie notamment que le produit obtient l’une des deux meilleures appréciations sur l’échelle Nutri-Score*.

Quels sont les critères d’une telle classification ? Il s’agit de l’évaluation de la qualité des nutriments de chaque recette. D’un côté, les nutriments ayant un impact positif : fibres, protéines, fruits, légumes, fruits à coque, huile d’olive… De l’autre, ceux dont la consommation excessive nuit à la santé : acides gras saturés, sucre, sel et calories. La note ainsi calculée permet de classer les produits de A à E. Chez PAUL, le label « Bien Manger » et sa petite pomme bleue vous signalent tout simplement que ce pain a reçu l’une des deux meilleures notes au Nutri-Score : A ou B !

Et bonne nouvelle, c’est le cas de la grande majorité de nos pains :-). Parmi eux, vos baguettes préférées (baguette PAUL , aux graines de sésame  ou de pavot …), notre emblématique pain Platine , nos pains de campagne et bien évidemment nos pains complets et grainés! Mieux encore, nous veillons à ce que nos pains de création et de « fantaisie » obtiennent aussi ce label « bien manger ». C’est notamment le cas du délicieux pain nordique, du pain curcuma et sésame noir à la mie jaune si caractéristique ou encore du pain épeautre . 

* Le Nutri-Score (marque de Santé Publique France) est une méthode de calcul élaborée par les équipes du Professeur Serge Hercberg sur la base du score FSA (Food Standards  Agency)

 

Pour une pause équilibrée, pensez aux goûters… à base de pain !

Le pain est une alternative très gourmande aux viennoiseries, gâteaux et barres chocolatées, produits plus gras et souvent sucrés. Encore faut-il y penser ! Il y a évidemment le plaisir irrésistible du croûton de pain grignoté avec délice à peine sorti de la boulangerie… un de ces plaisirs minuscules à côté desquels il ne faut pas passer. Pour une pause sucrée, PAUL ne vous privera jamais des délices d’un croissant pur beurre ou du fondant d’un moelleux au chocolat… Mais nous vous proposons, AUSSI, de délicieux benoîtons, spécialités préparées à base de pain complet ou non et agrémentées de pépites de chocolat, de curcuma,  de fruits secs, de figues... Une parfaite occasion de varier les plaisirs en goûtant un benoîton chocolat, le benoîton au muesli ou encore notre benoîton nordique. Car tous ont reçu le label « bien manger ».

A la maison, une belle tartine de pain agrémentée de fromage blanc et de fruits frais fera un goûter parfait, gourmand et sans culpabilité aucune. Car, ne l’oublions pas, si le pain en soi, consommé en quantité raisonnable évidemment, ne fait pas grossir, il n’en est pas toujours de même pour la charcuterie, le beurre ou la confiture que l’on met dessus ! Et là, notre pomme bleue risquerait bien de voir rouge ;-)