Pensez au CLICK AND COLLECT pour toutes vos commandes 

Journal

Tout savoir sur l'actualité de PAUL

Un PAUL, une histoire

Connaissez-vous Paul Chocarne-Moreau ?

04 Mars 2022
Connaissez-vous Paul Chocarne-Moreau ?

Chocarne-Moreau, peintre des « petits » métiers

 

Né en 1855 à Dijon dans une famille de peintres et de sculpteurs, Paul Chocarne étudie à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Rapidement il expose et participe à des salons dès 1882. Dès lors il se fait appeler Chocarne-Moreau et s’exprime particulièrement dans ce que l’on appelle la « peinture de genre », notamment la représentation de scènes de la vie quotidienne, domestiques ou populaires. Très vite, il se fait connaître pour ses saynètes de la vie parisienne, mettant en scène tout un petit peuple d’enfants taquins, écoliers joueurs ou enfants de chœur impertinents, de petits ramoneurs facétieux, de commis de cuisine et… de jeunes apprentis-pâtissiers ou boulangers*!

 

Telle la rivalité entre l’auguste et le clown blanc, les complicités ou chamailleries entre ces jeunes ramoneurs noirs de suie et les petits pâtissiers à la tenue immaculée comme la farine sont au cœur de nombreux tableaux tantôt tendres, tantôt espiègles… Tableaux que vous avez sans doute déjà croisés sur les murs de l’un de nos restaurants ou de nos salons de thé. On y reviendra.

Au cœur de ces scènes pleines de vie, un jeu du chat et de la souris où les petits ramoneurs chapardent quelques petits pains ou viennoiseries à un apprenti pâtissier tantôt rêveur tantôt maladroit… Parfois, les deux compères se régalent de concert. Dans tous les cas, des scènes empruntes de gourmandise et d’espièglerie.

 

Et PAUL dans tout cela ?

Francis Holder, fondateur de PAUL, est un passionné d’Art, d’antiquités et de brocante… Très vite il a remarqué et s’est pris d’affection pour ces images très populaires, diffusées très largement dès l’origine en petits tableaux, chromos et même publicités ou, comme on disait alors, en réclames. Il s’est ainsi mis à les collectionner et, tout naturellement, à en décorer les murs de ses boutiques et salons de thé. Il est vrai que la première boulangerie familiale a été créée en 1889 , exactement à l’époque où Chocarne-Moreau émergeait.

Quant à nos fameuses tenues de travail, veste blanche, tablier blanc et coiffe « charlotte »… Elles ne sortent pas directement des tableaux de Chocarne-Moreau bien entendu. Il s’agit de la tenue traditionnelle des boulangers et pâtissiers. Mais avouez-le, le clin d’œil est immédiat !

 

*On s’étonnera aujourd’hui de l’âge de ces enfants. Se souvenir que l'instruction des enfants n’est obligatoire que depuis la loi Jules Ferry du 28 mars 1882… et qu’à cette époque elle n’était obligatoire que jusque l’âge de 13 ans !