Pensez au CLICK AND COLLECT pour toutes vos commandes 

Blog

Keep up with all the news from PAUL

Social responsibility

Record : un million de « paniers sauvés » chez PAUL grâce à TOO GOOD TO GO

25 January 2022
Record : un million de « paniers sauvés » chez PAUL grâce à TOO GOOD TO GO

PAUL est partenaire de l’application To Good To Go depuis 2017. Too Good To Go ? En traduisant ce nom, on comprend le principe très simple… « Trop Bon pour Être Jeté » ! Une belle idée pour permettre à chacun d’agir contre le gaspillage alimentaire dans sa rue ou son quartier. Concrètement chez PAUL, chaque soir, nos équipes composent des « paniers surprises » à partir des produits qu’ils ne pourront pas vendre avant la fermeture. Ces paniers sont proposés à prix fixes sur l’application. Les personnes intéressées les réservent et viennent les chercher avant la fermeture. C’est aussi simple que cela et tout le monde y trouve son compte : le client qui se régalera de viennoiseries, pâtisseries et/ou pains frais du jour à moindre coût, nos équipes qui voient leur travail revalorisé et… la planète dont nous économisons ainsi les ressources !

Grâce à ce partenariat de long terme, grâce à nos clients et nos équipes, le cap symbolique du million de paniers sauvés chez PAUL vient d’être dépassé ! Une belle occasion de mettre en lumière ce projet à la fois écoresponsable et solidaire, en compagnie de Sarah Chouraqui, Directrice Générale de Too Good To Go.

Comment l’idée de Too Good To Go est-elle née ?

 Sarah Chouraqui : Tout d’abord il y a eu la prise de conscience que 40% de la nourriture produite dans le Monde finissait à la poubelle. Des produits non conformes écartés à la production aux invendus dans les magasins et bien évidemment nos propres gaspillages domestiques. Quel gâchis ! Non seulement quand on sait la part de la population qui n’a pas accès à une alimentation de qualité mais aussi quand on mesure toute l’eau, toute l’énergie qui ont été utilisées pour produire ces aliments non consommés. Avec l’impact sur le changement climatique que l’on sait. Un vrai choc !

Lucie Bash, notre fondatrice, a été très vite sensibilisée à ces enjeux mais comment agir concrètement ? Finalement, c’est en observant les magasins à l’heure de la fermeture, et notamment les boulangeries, que l’idée a germé. Chaque jour ils produisent des produits frais mais personne ne peut vraiment prévoir ce qui restera à la fin de la journée. Que faire de tous ces produits parfaitement consommables qui ne pourront être vendus le lendemain ? Bien sûr, il y a le partenariat avec les associations d’aide alimentaire, et je sais que PAUL est partenaire avec plusieurs d’entre elles. Mais du point de vue logistique cela n’est pas toujours simple. Cela demande de l’organisation, de l’anticipation. Parfois des démarches comptables ou administratives. Et surtout les associations ne peuvent pas toujours se déplacer ou ne se déplacent pas pour quelques baguettes ou croissants… Donc malheureusement trop de produits finissaient (et finissent encore) à la poubelle, faute de solution. Donc l’idée était là : connecter simplement et au bon moment ces commerces de proximité avec des clients potentiels pour ces produits invendus. Il fallait trouver un moyen de mettre en relation les bonnes volontés et l’envie de s’engager des uns et des autres… Too Good To Go était née ! Le bouche à oreille a fait le reste et aujourd’hui nous comptabilisons plus de 60 millions de paniers sauvés depuis la naissance de l’application ! Quant à l’inspiration « boulangère », elle était vraiment de bon sens puisqu’aujourd’hui encore les commandes effectuées auprès des boulangers et réseaux de boulangers représentent toujours un quart des paniers.  

 

Est-ce qu’il y a un profil particulier d’utilisateurs de l’application To Good To Go ? En proposant des produits alimentaires à prix attractifs via le digital, on pourrait imaginer que ce sont surtout de jeunes étudiants…

SC : Oui les étudiants sont nombreux mais ils sont loin d’être les seuls ! Avec 10 millions de personnes ayant téléchargé l’application nous avons vraiment tous les types d’utilisateurs. Les « petits budgets » bien entendu, étudiants ou retraités. Des familles nombreuses. Et tout simplement des gens qui sont convaincus par la démarche de fond et en ont fait un vrai principe de consommation responsable. Le principe du « panier surprise » est aussi un aspect ludique qui permet de parler d’eco-responsabilité dans les familles. C’est un point commun avec une autre catégorie, que l’on pourrait appeler des « foodies »… des gens qui aiment découvrir de nouvelles saveurs ou de nouvelles adresses et se le permettent via un panier surprise à moindre coût. Cela leur permet de se lancer plus facilement dans des découvertes culinaires… Il existe même des réseaux sociaux spontanés sur certaines villes où on s’échange les bonnes adresses et les bonnes surprises des commandes locales sur Too Good To Go ! Vous voyez, Too Good To Go plait à des profils très variés et, j’insiste sur ce point, autant en Province qu’à Paris !

Nous venons de franchir le cap du million de « paniers sauvés » depuis le début du partenariat entre PAUL France et To Good to Go. Concrètement qu’est-ce que cela représente ?

SC : En effet, nous sommes très heureux de pouvoir annoncer ce cap symbolique. Outre la satisfaction des clients qui en ont bénéficié, l’impact écologique de ces paniers sauvés est très important. Ce sont plus de 1000 tonnes de déchets alimentaires en moins et 2500 tonnes de CO2 économisées soit l’équivalent de émissions générées par 2700 vols Paris-New York ! Tout cela grâce à vos clients et vos équipes.

 

Qu’est-ce qui explique le succès du partenariat avec PAUL ?

SC : Bien entendu il y l’ampleur de l’adhésion de votre réseau à l’application, succursales comme franchisés d’ailleurs. Avec plus de 250 PAUL affiliés aujourd’hui à Too Good To Go cela donne une très belle visibilité à cette solution. On sent qu’il y a eu chez PAUL une vraie volonté de faire bouger les choses et de convaincre chacun de vos franchisés, un par un.  La notoriété de la Marque et la qualité des produits que vous mettez dans vos paniers sont également de vrais atouts. Ce sont des produits familiaux, attractifs, frais et les clients les apprécient vraiment. D’ailleurs l’indice de satisfaction des paniers PAUL par nos adhérents est supérieur à la moyenne. Ce qui est toujours bon signe ! Mais surtout, c’est l’engagement de vos équipes et la constance de cet engagement qui font la différence. Le concept est le même pour tous, le prix de paniers est fixe et identique pour tous… Mais l’implication de vos équipes fait la différence. Ils ont aujourd’hui le réflexe Too Good To Go en magasin, proposent des paniers avec une vraie régularité et vous communiquez souvent sur notre partenariat en boutique comme sur vos réseaux sociaux. Une belle synergie donc.

 

Comment progresser encore ensemble ?

SC : Avec PAUL, nous continuons à étendre notre partenariat en travaillant de plus en plus avec vos boutiques de gares en France par exemple. Mais surtout, et c’est inédit dans nos partenariats avec une marque comme PAUL, nous travaillons également aujourd’hui avec vos boulangeries PAUL en dehors de France. Ainsi 36 PAUL en Angleterre ont rejoint l’application comme une vingtaine de PAUL en Belgique. Ce sera très bientôt le cas pour les PAUL de Washington… L’intérêt de ce type de solution est grandissant dans tous les pays. Et le goût pour les bons produits français, les viennoiseries, les pâtisseries ou le pain l’est tout autant ! Nous ne pouvons donc que progresser ensemble. PAUL est aujourd’hui partenaire de Too Good To go dans presque tous les pays où nous sommes présents en commun. Dernièrement, PAUL et Too Good To Go se sont lancés quasiment en même temps au Canada et votre tout premier magasin de Vancouver a d’emblée rejoint l’application ! Un beau symbole.

 

La solution Too Good To Go connait donc un beau développement international ! Quels sont vos autres projets pour 2022 ?

SR : En France, nous souhaitons développer de plus en plus de partenariats en régions. Avec la force des réseaux comme celui de PAUL, nous avons déjà beaucoup de propositions. Mais nous souhaitons faire connaître la solution à de plus en plus d’artisans indépendants et de restaurateurs locaux pour les aider à réduire le gaspillage alimentaire à leur niveau.

Nous avons aussi un très beau projet tourné vers les enfants qui sont les consommateurs de demain et… peuvent aider leurs parents à mieux comprendre les enjeux du gaspillage alimentaire dès aujourd’hui. Nous avons ainsi développé des modules éducatifs 100% gratuits et digitalisés destinés aux élèves de CM1 et CM2 pour les aider à comprendre et trouver des gestes simples à leur échelle. Apprendre à cuisiner avec le pain de la veille est un bon exemple ! Le module est actuellement testé dans 9 écoles et son déploiement est prévu pour 2022… un joli projet plein de bon sens !

Et enfin un souhait ! En cette période de bonnes résolutions, je souhaite que chacun contribue un peu plus à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Par ses propres initiatives ou en pensant à la consommation des produits invendus. Un beau geste pour la planète, sans se priver et en se faisant plaisir. C’est tout le sens de notre application et de notre partenariat avec PAUL.